50CC AIR DE NORMANDIE

Géraldine Millo et Pierre-Yves Racine

Exposition du 9 juin au 29 septembre 2018

En 1919, Marcel Duchamp réalisait l’œuvre Air de Paris, 50 cc soit une ampoule renfermant un extrait d’air de Paris. Air de Paris, air de Normandie ? Ready-made à haute contenance poétique, cette ampoule auréolée de mystère serait tout autant emplie de l’air normand, puisque, à destination du couple de collectionneurs américains, les Arensberg, elle prit son ticket pour la postérité depuis le port du Havre.

La bourse 50 cc Air de Normandie vise à soutenir les projets de photographes installés en région et se veut une respiration dans le parcours du photographe. Elle se compose d’un soutien financier apporté par le Centre photographique Rouen Normandie et Le Point du Jour ainsi que d’une dotation matérielle par notre partenaire, l’atelier d’encadrements et de tirages photographiques Cadre en Seine. Cette exposition réunit les deux premiers lauréats de la bourse, Géraldine Millo (1978) et Pierre-Yves Racine (1984), et marque l’aboutissement de leurs travaux respectifs et du processus d’accompagnement des artistes par les équipes du Centre photographique, du Point du Jour et de Cadre en Seine.

Géraldine Millo signe un travail documentaire, photographique et filmique, intitulé L’Orientation ; elle y suit le parcours d’Éléonore, une collégienne en apprentissage professionnel dans la région de Fécamp. On y découvre une jeune fille qui veut « partir bosser » le plus vite possible, choisissant la formation la plus courte, le CAP. Pendant ces quelques mois que compte l’année scolaire, elle multiplie les stages et les ateliers de découvertes – chaudronnerie, vente, mécanique, boulangerie… – pour in fine choisir une voie qui, elle l’espère, sera la sienne. Géraldine Millo connaît le monde de l’apprentissage pour l’avoir abordé lors de précédents travaux photographiques réalisés à l’occasion de résidences d’artiste en milieu scolaire, souvent en territoires ruraux. Avec L’Orientation, désireuse de ne pas se laisser aller à la « tentation de l’objectivité », elle prend cette fois pour fil directeur non le cadre institutionnel partagé par les élèves et la distance qu’il autorise à l’observateur mais une seule d’entre eux : Éléonore, toute proche, face à elle, débordant du cadre de toute sa présence. La portraiturant autant apprentie que jeune fille, tantôt vêtue d’un bleu de travail dans un atelier, coiffée d’une charlotte dans des cuisines, ou enlacée par ses amis sous un ciel bleu, Géraldine Millo en fait ce « personnage global » auquel revient la charge de raconter les grandes espérances de ces enfants souvent pris dans les mailles de déterminismes et de réalités tenaces.

Pierre-Yves Racine réalise le portrait des Prairies Saint-Martin, territoire de trente hectares situé dans le centre-ville de Rennes, autrefois jardins ouvriers, aujourd’hui friche habitée par des résidents de longue durée ou de passage, et prochainement transformé en parc urbain. Travail au long cours mené sur plus de six ans, il vient témoigner de l’existence des Prairies et de leur histoire. Aux premiers paysages et portraits d’habitants, le photographe adjoint graduellement d’autres matières iconographiques glanées sur place au fil de ses visites et rencontres. Ainsi, par un effet de sédimentation, ses photographies vont peu à peu se mêler à celles des habitants, issues de leurs albums de famille, aux images d’archives de presse ou encore à l’imagerie publicitaire vantant le devenir des Prairies. La friche, objet de multiples appropriations par ceux qui y ont élu domicile, est devenue un terrain d’expérience humaine et photographique pour Pierre-Yves Racine. Cette collection d’images hétérogènes s’organise de manière organique, à l’image de la topographie du lieu : des territoires aux frontières poreuses, des zones d’échanges où chacun puise, contribue et se ressource.

Si les parti-pris sont propres à chacun de ces deux auteurs, certains échos se font entendre entre leurs œuvres : ceux de leurs voix engagées au sein du territoire qu’ils se sont assigné, qu’ils ont découvert plus vaste que présumé et dont ils livrent une vision singulière par le biais de leurs explorations photographique et filmique. Géraldine Millo et Pierre-Yves Racine interrogent avec ténacité leur moyen d’expression et sa capacité à dire le monde tel qu’intimement perçu. Patiemment, ils construisent un document de notre temps.

Autour de l'exposition

VERNISSAGE
Vendredi 8 juin, à partir de 18h
En présence des photographes

VISITES COMMENTÉES
Samedi 9 juin, 17h, avec les photographes
Samedi 15 septembre, 17h

GRAND ANGLE
Jeudi 13 septembre, 19h
Une jeunesse en formation. Rencontre avec Géraldine Millo, réalisatrice,
les productrices de Dryades Films et Éléonore,
en partenariat avec Normandie Images.

ATELIERS 7-11 ANS
Mercredis 27 juin et 19 septembre, à 14h

FINISSAGE
Samedi 29 septembre, 17h30
Invitation à Catherine Rannou, Agence Internationale d’Architecture
en partenariat avec la Maison de l’architecture de Normandie – le Forum, Rouen

L'exposition 50cc Air de Normandie au Centre photographique Rouen Normandie