Anouk Kruithof, Connection, 2016, performance dans le cadre de Offprint à la Tate Modern, Londres. Photographies et vidéo. Courtoisie de l'artiste et de la galerie Valeria Cetraro, Paris.
Ann Mandelbaum, Thin Skin, tirage pigmentaire, 2001-2006. Courtoisie de l'artiste et de la galerie Françoise Paviot, Paris
Lorenzo Vitturi, Red Cotisso, Green Pigment, Wood in Arìn, Caminantes, 2019
Patrick Tosani, Portrait n°16, 1985, photographie couleur c-print. Courtoisie galerie In Situ, Romainville
Lorenzo Vitturi, Red Cotisso, Green Pigment, Wood in Arìn, Caminantes, 2019
Adrian Paci, The Encounter, 2011, vidéo couleur, son, 22'. Courtoisie de l'artiste, de Peter Kilchmann, Zurich et Kaufmann repetto Gallery, Milan et New York,
Lorenzo Vitturi, Red Cotisso, Green Pigment, Wood in Arìn, Caminantes, 2019
Pauline Hisbacq, Songs for Women and Birds, 2020, collage
Lorenzo Vitturi, Red Cotisso, Green Pigment, Wood in Arìn, Caminantes, 2019
Melanie Bonajo, TouchMETell, 2019, Vidéo couleur, son, 24'27". Courtoisie de l'artiste et de la galerie Akinci, Amsterdam
Lorenzo Vitturi, Red Cotisso, Green Pigment, Wood in Arìn, Caminantes, 2019
Rudolf Bonvie, Dialog, 1973, 13 tirages pigmentaires. Courtoisie de la galerie Françoise Paviot, Paris
Lorenzo Vitturi, Red Cotisso, Green Pigment, Wood in Arìn, Caminantes, 2019
Stéphanie Solinas, Sculpture à caresser, plâtre, silicone, 2018-2020
Lorenzo Vitturi, Red Cotisso, Green Pigment, Wood in Arìn, Caminantes, 2019
Andras Ladocsi, Mud 1, 2018
Lorenzo Vitturi, Red Cotisso, Green Pigment, Wood in Arìn, Caminantes, 2019
Baptiste Rabichon, XXe siècle, 2020, tirage argentique
Lorenzo Vitturi, Red Cotisso, Green Pigment, Wood in Arìn, Caminantes, 2019
SMITH, Spectrographies, 2015, impression sur aluminium brossé. Courtoisie de l'artiste et de la galerie Les Filles du Calvaire, Paris
Lorenzo Vitturi, Red Cotisso, Green Pigment, Wood in Arìn, Caminantes, 2019
David de Tscharner, Faces, 2014, vidéo en boucle, 30'. Courtoisie de l'artiste et de la galerie Valeria Cetraro, Paris
Lorenzo Vitturi, Red Cotisso, Green Pigment, Wood in Arìn, Caminantes, 2019
Javier Téllez, Letter on the Blind, for the Use of Those Who See, 2007, Super 16mm, film transféré en vidéo haute-définition, noir et blanc, 5.1 digital dolby surround, 27'36''. Commande de Creative time dans le cadre de Six Actions for New York City, coproduit par la galerie Peter Kilchmann. Courtoisie de l'artiste et Peter Kilchmann, Zurich.
Lorenzo Vitturi, Red Cotisso, Green Pigment, Wood in Arìn, Caminantes, 2019

À FLEUR DE MONDE

à propos du toucher

du 19 au 30 mai 2021 & du 4 juin au 26 septembre 2021

Prologue : Javier Téllez
Lettre sur les aveugles, à l’usage de ceux qui voient, 2007
Projections exceptionnelles du mercredi 19 au dimanche 30 mai, 14h-19h

4 juin – 26 septembre 2021
Exposition collective avec les œuvres de Melanie Bonajo, Rudolf Bonvie, Pauline Hisbacq, Anouk Kruithof, Andras Ladocsi, Ann Mandelbaum, Adrian Paci, Baptiste Rabichon, SMITH, Stéphanie Solinas, Patrick Tosani, David de Tscharner.

Il y a un peu plus d’un an, nous nous découvrions, le terme est désormais éculé, « confiné.e.s ». Nous avons vécu depuis le paradoxe d’une expérience collective d’isolement : chacun chacune chez soi, tous et toutes dans le trouble. Poignées de main cordiales et embrassades amicales disparues, l’étendue de notre spectre sensoriel s’est soudain réduite de manière inédite. Le toucher, sens par lequel émerge le monde sensible, se manifeste dans un double mouvement : l’enfant qui s’apprête à toucher vivra simultanément l’expérience de la proximité au sujet ou à l’objet désiré et celle de la distance qui l’en sépare.
Comment faire image du toucher ? Dans sa surface plate, l’image ne serait-elle pas, contre toute attente, la plus à-même d’encapsuler cette nature paradoxale ?
L’exposition À Fleur de monde réunit treize artistes qui se sont approché.e.s du toucher, l’embrassant ou l’effleurant, par la photographie, la vidéo, le moulage. Ils et elles ont mis en scène le sens par lequel nous faisons l’expérience de l’être-là-avec : le toucher comme vecteur d’apprentissage de soi, de l’autre, de notre présence au monde.

 

Autour de l'exposition

INAUGURATION
Vendredi 04 juin, 15h – 21h
Nous vous accueillons sur une plage horaire étendue pour ce vernissage
afin de respecter la jauge réduite et garantir le confort et la sécurité de tou.t.e.s.
Le port du masque est obligatoire.

VISITES COMMENTÉES

VISITE EN FAMILLE
par Camille Kerzerho, médiatrice du Centre photographique
le samedi 17 juillet, 16h

VISITE TOUS PUBLICS
par Raphaëlle Stopin, commissaire de l’exposition
le samedi 17 juillet, 18h

ATELIER JEUNE PUBLIC

Visite-atelier, durée 2h
avec Camille Kerzerho, médiatrice du Centre photographique
Mercredi 28 juillet, 14h
Mercredi 25 août, 14h

Après une visite de l’exposition, les enfants s’inspireront de l’œuvre de Bruno Munari, Messaggi tattili per non vedenti, pour imaginer et fabriquer un assemblage tactile, à destination des personnes aveugles.
Bruno Munari (1907-1998), artiste, peintre, sculpteur, designer, est également auteur et illustrateur pour enfants. Dès 1977, il s’investit pleinement dans « l’éducation tactile » en proposant des ateliers et « tactilothèques » dédiés aux enfants.

Crunchy Fluffy
Dimanche 12 septembre, 14h
avec Sophie Grassart – TIGRE
5 / 10 ans
Sculpture et manipulation

 

Évènements gratuits.
Informations & réservations : info@centrephotographique.com